SAOS : Définition et Causes

Lors de la respiration les muscles se contractent pour maintenir le pharynx ouvert, mais pendant le sommeil ils se relâchent ce qui peut provoquer une obstruction complète du pharynx. Le flux d’air ne parvient plus à passer et on parle alors d’apnées obstructives du sommeil. Elles sont souvent précédées ou accompagnées d'hypopnées (obstruction de plus de 50% du pharynx).

 


D'autres facteurs peuvent favoriser la survenue d’apnées obstructives :

  • La position de sommeil : lorsque l'on dort sur le dos, la base de langue a tendance à obstruer davantage le pharynx.
  • Le poids : la graisse en infiltrant les tissus contribue à l'obstruction du pharynx.
  • L'alcool favorise la survenue d’apnées obstructives en relâchant les muscles du pharynx.

 

Les apnées peuvent aussi être centrales (5 à 10% des apnées du sommeil). Dans ce cas c'est le cerveau qui commande l'arrêt de la respiration. Elles sont mixtes lorsqu'elles sont à la fois centrales et obstructives.

 

Le Syndrome d'Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS) proprement dit est caractérisé la survenue d'au moins 5 arrêts ou réduction de plus de 50% du flux inspiré par heure de sommeil (apnées et hypopnées) pendant plus de dix secondes.

  

Les degrés de sévérité du SAOS sont définis en fonction de l'index apnées-hypopnées par heure de sommeil (IAH) l'intensité de la somnolence :

  • SAOS léger à modéré : 5<IAH<30
  • SAOS sévère : IAH > 30 OU 5 < IAH < 30 ET somnolence excessive

7 Saint-Pierre F. Haute Autorité de Santé, Service d’Evaluation des Actes Professionnels, 2006.

4 E.O. Bixler et coll. Arch Intern Med, 2000; 160:2289-2295.

5 J. Marin, S.Carrizo, E. Vincente, A. Agusti.Lancet 2005; 365: 1046-1053