Conséquences

Les apnées et les hypopnées en arrêtant ou en diminuant fortement le passage de l'air vont entraîner un manque d'oxygène dans le sang et donc de nourriture pour les cellules. Le cerveau va réagir et envoyer un message pour contracter les muscles du pharynx. Cette contraction va entraîner un réveil très court (micro-éveil) dont le patient ne se souvient pas mais qui empêche la réalisation d’un cycle complet de sommeil. Le sommeil n'est plus réparateur et la personne souffre alors de somnolence diurne.


Les conséquences du manque d'oxygène et de la mauvaise qualité du sommeil sont nombreuses :

  • 3 fois plus de risque d'accident cardio-vasculaire mortel10
  • 6,8 fois plus de risque d'hypertension artérielle11
  • 15 fois plus de risque d'accident de la route et d'accident de travail12

 

Le SAOS est présent dans 80% des cas d’hyper-tension artérielle réfractaire, 60% des cas d’accident vasculaire cérébral, 50% des cas d’arythmie complète par fibrillation auriculaire, 30% des cas d’insuffisance cardiaque congestive.


Le SAOS entraine également :

  • Troubles du caractère (irritabilité, dépression)
  • Troubles de la mémoire et de l'attention
  • Dysfonctionnements sexuels
  • Diabète de type 2
  • Mal de tête au réveil
  • Nycturie
  • Prise de poids

 

 


6 Young T. et coll. Am J respir Crit Care Med 2002; 165(9) : 1217-39. Pediatrics 2002 ; 109 :e69

7 Saint-Pierre F. Haute Autorité de Santé, Service d’Evaluation des Actes Professionnels, 2006.

10 J. Marin, S.Carrizo, E. Vincente, A. Agusti. Lancet 2005; 365: 1046-1053
11 Bixler EO. Arch Intern Med. 2000;160:2289-2295
12 Horstman S. et coll. Sleep. 2000 May 1;23(3):383-9